menu

QUI SOMMES-NOUS ?

Autres Nuages est un site consacré à la présentation des projets de design graphique du lycée des Arènes, à Toulouse : les DNMADE Graphisme, Édition & Identité, et le DSAA Design Graphique.

Face à ce constat d’une grande et rapide mutation de ce paysage graphique élargi et aux frontières mouvantes, l’édition imprimée et numérique est un des aspects de la formation pour préparer le designer de demain à ces nouvelles exigences. Par la gestion du texte, de l’image, du rapport entre le texte et l’image, et des contenus graphiques dans leur ensemble, l’édition donne des clés pour une grande capacité d’adaptation à de nombreux domaines, à de multiples scénarios graphiques, et pour des transferts opérants sur différents supports. Les contenus s’ouvrent aux démarches narratives qui, elles aussi, se sont déployées ces dernières années sous différentes formes innovantes (blog graphique, roman graphique, nouveaux usages du dessin de presse, de la vidéo, etc.). Créateur de signes, de systèmes, d’images, et d’interactions, de stratégies graphiques qui font sens et transportent du sens, le designer graphique d’aujourd’hui — mais aussi celui de demain — doit être en mesure de collecter, d’analyser, de traduire, et de restituer de façon systémique des informations, avec l’intelligence de sélectionner des outils, des médiums et des supports mis en cohérence. Les mutations technologiques et sociologiques de nos sociétés font évoluer les usages vers plus de complétude et de complexité ; il s’agit pour le designer de s’y adapter. Enfin par médiation nous entendons premièrement la mise en relation entre un public et un commanditaire, puis la mise en jeu de démarches de création de systèmes d’identités basées sur des positionnements créatifs globaux, qui considèrent cette complexité, et singularisent des contenus graphiques contemporains.

Sur le terrain pédagogique, des situations de travail très diversifiées permettent aux étudiant·e·s de solliciter leur créativité mais surtout leur autonomie. Ces «grands écarts» permettent d’aborder l’ensemble des points cités plus haut, d’encourager l’identification des enjeux et des questionnements associés, de développer la réactivité des étudiant·e·s.

Ainsi, des ateliers disciplinaires (sérigraphie, risographie, gravure, reliure, impression numérique, impression 3D, découpe laser, Processing, Arduino, HTML5, CSS, JavaScript, réalité augmentée, photographie, vidéo, etc.) sont régulièrement proposés par les enseignant·e·s et les étudiant·e·s de seconde année DSAA aux DNMADE & DSAA 1re année. Ces ateliers transversaux leur permettent de mettre en pratique leur démarche et de découvrir ou d’approfondir diverses techniques, outils, méthodes, de sensibiliser chaque section aux techniques et technologies associées aux diverses options. Cette configuration en petites équipes concentrées sur des terrains de recherche bien définis correspond au statut de Directeur Artistique Junior. Il s’agit aussi de stimuler et favoriser la pratique concrète (matières, techniques, exploration et exposition). Les ateliers sont pensés et structurés comme un incubateur, un «densificateur» d’une pratique personnelle. L’objectif majeur est de favoriser l’émulation entre les différentes sections du pôle design graphique présentes dans l’établissement. Les étudiant·e·s sont encouragé·e·s et accompagné·e·s dans l’exploitation des productions réalisées en ateliers dans la construction du mémoire de recherche professionnelle, dans les laboratoires de recherche graphique, dans les projets de design graphique. Avec des variantes d’une année sur l’autre en fonction des projets communs envisagés, la base de la structure des ateliers sur l’année scolaire comporte toujours 4 grandes périodes.
Quand ? Les ateliers ont lieu toute l’année le lundi de 9h à 13h et 12 périodes de 4 ou 5 semaines chacune sont programmées sur un cycle de 3 ans.
Pourquoi ? Les ateliers sont le lieu et le moment, soit de découvrir, soit de développer une technique, un outil, une pratique, une question pour lesquels les étudiant·e·s ont une affinité. Ils ont pour objet d’approfondir des technologies propres à l’option, d’ouvrir pour une mise en œuvre pratique de la porosité entre les options, et de participer à la singularisation du dossier professionnel des étudiant·e·s.
Comment ? Un cahier par thème est destiné à donner aux étudiant·e·s toutes les informations nécessaires pour qu’ils puissent faire le choix d’atelier, chaque atelier a une jauge maximale d’étudiant·e·s. Il ne peut être suivi qu’un seul atelier par période. L’inscription se fait via une plateforme en ligne.
Avec qui ? Ces ateliers concernent les DN—MADE et les DSAA Design Graphique.
Par qui ? Ces ateliers sont animés par des enseignant·e·s ainsi que par des étudiant·e·s de deuxième année de DSAA Design Graphique, selon leur diplôme.

Tout au long de la formation, les projets de situations à contraintes ou à thèmes tentent autant que possible de faire interagir les différentes disciplines. Une synergie de travail au sein de l’équipe est engagée depuis de nombreuses années. Cette expérience autant pédagogique que professionnelle est articulée sur une lecture à la fois individualiée et collective de la transdisciplinarité et la recherche de nouvelles situations pédagogiques performatives. Le développement individuel et le suivi personnalisé sont investis comme l’est l’optimisation de la dynamique de groupe par la mise en place de projets communs. Il s’ensuit qu’une cohérence de nos formations de DN—MADE et de DSAA se doublent d’une cohésion par un entrelacement des compétences acquises au cours des semestres. Ces constructions pédagogiques ne sont possibles qu’au prix d’un travail d’équipe quotidien et l’organisation de projets communs réalisables uniquement par l’alignement de journées dédiées (Pratique et mise en œuvre du projet, heures d’ateliers , workshops, etc.).

Enfin, les workshops sont – tout comme les ateliers -, inter-niveaux et inter-mentions. Sous l’impulsion d’intervenants professionnels en relation avec les aspects et les enjeux des formations, ils sont aussi l’occasion de rendre effectives les nombreuses porosités entre les mentions et les niveaux. Ils sont proposés lors d’une semaine banalisée. Selon l’année, 7 ou 8 intervenants proposent leur workshop. Les étudiant·e·s émettent des vœux en fonction de leur parcours – les groupes ainsi constitués sont donc mixtes. Quelques workshops représentatifs :
Artilect, Fab—Lab (technologie Arduino, découpe laser, impression 3D) ;
Sébastien Barrier, écrivain et acteur (ateliers d’écriture et d’expression orale) ;
Bonnefrite, graphiste affichiste (sérigraphie, affiche, monotype, dessin, animation) ;
Étienne Cliquet, artiste (posters graphiques) ;
Carbone Paroles (Bianca Millon-Devigne, Sylvain Ameil), design graphique (édition, scénographie) ;
Ludocom (Serge Comba), concepteur et éditeur de jeux (mécanique du jeu, culture de l’édition) ;
Deux-mille, designers graphiques, sérigraphes (impression, chromie, dessin vectoriel) ;
Documents, designers graphiques, micro-édition (langage système, typographie, livre, étapes d’élaboration) ;
Geoffrey Dorne, designer graphique, directeur artistique (mobilité et interface numériques dans l’expérience de la communication personnelle) ;
Fabrication Maison (Jérémy Louvencourt), atelier de création graphique et association d’images (graphisme in situ, projets collaboratifs) ;
L’Encre Invisible (Flore Mazzonetto et Willy Muller), design graphique (typographie, étude et pratique des codes et conventions du livre) ;
Formes Vives (Adrien Zammit) designer graphique (formes éditoriales et diffusion) ;
Fréderic Forte, écrivain, membre de l’OuLiPo (ateliers d’écriture, logiques typographiques) ;
Maud Garnier, scénariste (story-telling et transmédia) ;
Christophe Giffard, designer sonore (captation et reportage sonores) ;
Christophe Girard, chromiste (suivi d’impression, colorimétrie) ;
Helmo, (Thomas Couderc, Clément Vauchez), graphistes (édition, culture cinéma, photogrammes, risographie) ;
Icinori (Mayumi Otero), sérigraphe, éditrice (impression, édition, affiche) ;
Alexandra Jean, designer textile, Bruxelles (motifs textiles : création et application, sérigraphie) ;
Frédéric Lilo, ingénieur du son (captation et montage sonores) ;
Fanette Mellier, designer graphique, directrice artistique (alphabets, règles et techniques d’impression) ;
Vincent Micoud, photographe et directeur artistique (portrait, édition) ;
Atelier Muesli (Léa Chapon et Mytil Ducomet), atelier de design graphique (édition, typographie, image) ;
NDbrg (Nicolas Delbourg), designer graphique (typographies et affiches animées) ;
Laurent Padiou, graphiste numérique indépendant (cahier des charges, brief design) ;
Hervé Penhoat, vidéaste (vidéo, narration) ;
Marie Puntous, relieuse doreuse ;
Vincent Pouydesseau, graphiste indépendant, événementiel (low tech, animation) ;
Tazas (Guillaume Beinat), studio de graphisme (sérigraphie) ;
Pierre Vanni, designer graphique et directeur artistique (langages numériques et digitaux).