chargement

    On dit parfois que j’extravague…
    que je délire…
    Pourtant, il n’y a pas plus raisonnable que moi !
    Il n’y a pas d’esprit plus cartésien que le mien !
    Je ne fais que rapporter les faits tels que je les observe.
    Il est évident qu’il y a observer et observer !
    Cela dépend du sens que l’on donne au mot « observer ».
    Exemple:
    Quand on demande aux gens d’observer le silence…
    au lieu de l’observer, comme on observe une éclipse de lune,
    ils l’écoutent…
    et tête baissée, encore !
    Ils ne risquent pas de le voir le silence.
    Ils le redoutent !
    Alors, dès que le silence se fait, les gens le meublent.
    Quelqu’un dit :
    - Tiens ? Un ange passe !
    alors que l’ange, il ne l’a pas vu passer !
    S’il avait le courage, comme moi, d’observer le silence en face,
    l’ange il le verrait !
    Parce que, mesdames et messieurs, lorsqu’un ange passe, je le vois !
    Je suis le seul, mais je le vois !
    Évidemment que je ne dis pas que je vois passer un ange,
    parce qu’aussitôt, dans la salle, il y a un
    doute qui plane !
    Je le vois planer, le doute !…
    Évidemment que je ne dis pas que je vois planer
    un doute parce qu’aussitôt, les questions:
    - Comment ça plane un doute ?
    - Comme ça ! (geste de la main qui oscille)
    - Comment pouvez-vous identifiez un doute avec certitude ?
    A son ombre !
    L’ombre d’un doute, c’est bien connu…!
    Si le doute fait de l’ombre, c’est que le doute existe…!
    Il n’y a pas l’ombre d’un doute !
    Et l’on sait le nombre de doutes au nombre d’ombres !
    S’il y a cent ombres, il y a cent doutes.
    Je ne sais pas comment vous convaincre ?!
    Je vous donnerais bien ma parole, mais vous allez la mettre en doute !
    Le doute… je vais le voir planer…
    Je vais dire:
    - Je vois planer un doute.
    Aussitôt, le silence va se faire…
    Quelqu’un va dire :
    - Tiens, un ange passe !
    Et il faudra tout recommencer !
    A propos de l’ange, aussi, on m’en pose des questions insidieuses:
    - Dites-moi, votre ange là, de quel sexe est-il ?
    Alors là … (geste de la main qui oscille)
    je suis obligé de laisser planer un doute,
    parce que je n’en sais rien !
    - D’où vient-il ?
    Il va vers sa chute !
    Parce que l’ange, attiré par la lumière des projecteurs s’y précipite…
    Ébloui, l’ange s’y brule les ailes et l’ange choit !
    Et un ange qui a chu est déchu !
    Mesdames et Messieurs… à la mémoire
    de tous les anges qui sont tombés dans cette salle,
    nous allons observer une minute de silence…
    (L’artiste voyant « passer » un ange, les gens rient)
    (L’artiste avec un geste de la main qui oscille)
    Il n’y a que les doutes qui planent.

    Raymond Devos.

    Projet de pratique plastique, basé sur le sketch de Raymond Devos, Un Ange passe.
    BTS Design Graphique 1re année, lycée des Arènes.